top of page

CONTEXTE

Jean-Philippe PonBriand

Boston est la capitale de l’État du Massachusetts au États-Unis et compte plus de 673 000 habitants. Malgré son importance, la surface de la ville se limite à 232 km2. Bordée par la Charles River, l’économie de la ville a longuement reposé sur le commerce transatlantique, d’où ses nombreuses installations portuaires vouées à être reconverties. La ville a subi de nombreuses transformations quant à sa forme urbaine qui peuvent être divisées en trois phases de mutation : la poldérisation au 19esiècle, la suburbanisation et la densification au 20esiècle. Le tracé de la ville est différent des tracés nord-américains rectilignes. En effet, le réseau viaire suit un plan radioconcentrique, accentuant ainsi la centralité de la ville et créant par le fait même de la congestion aux axes principaux. La conservation du patrimoine historique a toujours eu une place importante à travers ces changements. Les zones industrielles se reconvertissent en développements à usages mixte et en parcs technologiques. La ville de Boston étant reconnue comme une ville intellectuelle, elle dispose d’une forte concentration d’établissements d’enseignement supérieur. En plus d’accueillir des milliers d’étudiants, Boston est également une ville de choix pour les enseignants et chercheurs puisque l’enseignement supérieur représente le principal employeur et domaine économique. Il s’agit donc d’une ville élitiste qui attire une population plus favorisée, engendrant par le fait même le phénomène de la gentrification. Au fil des années, la ville de Boston se transforme au gré des déplacements des populations moins fortunés. Ceux-ci se dispersent en périphérie, contribuant à l’étalement urbain de la ville, alors que celle-ci voit ses divers quartiers être revitalisés au profit de logements et commerces dispendieux. Le diversité social et économique initialement observable à Boston avec ses vagues d’immigration s’éteint pour laisser place à une unification démographique. La gentrification au détriment de la diversité et les problèmes liés à l’engorgement du réseau viaire sont donc au cœur des enjeux dans la planification urbaine de Boston. 

Downtown-Waterfront-150614-0190_Edited.J

Figure 9 - Photo aérienne Downtown Boston - BPDA

 

RÉSEAU DE TRANSPORT EN COMMUN

 

La ville de Boston est desservie par un vaste système de transport en commun la reliant aux banlieues et régions avoisinantes. Le métro est construit en 1896, le premier du continent Américain.Plus d’un tiers des habitants utilisent le transport en commun pour aller au travail et font référence au «T» en parlant de ce réseau. Les cinq différentes lignes sont nommées par couleur : la Red Line, la Blue Line, la Orange Line, la Green Line et la ligne de SRB, la Silver Line. Plusieurs stations intermodales sont dispersées dans la ville permettant aux gens de prendre l’autobus et le train de banlieue. La South Station sur la Silver Line en est une et se trouve à un kilomètre du Boston Sea Square. Le développement se trouve sur cette ligne de SRB et est également desservie par la station Courthouse qui donne un accès direct à la Logan International Airport

 

TOD_Contexte.jpg

Figure 10 - Plan - Seaport TMA

bottom of page